Alfred DREYFUS

Le 22 décembre 1894, le capitaine Alfred Dreyfus (1859-1935), trente-cinq ans, premier officier juif admis à l’état-major, était condamné pour haute trahison à la déportation perpétuelle et à la dégradation militaire. L’« Affaire », qui allait durer douze ans, commençait. Elle divisa la France en deux, celle de la soumission à la raison d’État et celle du combat pour la vérité. Une affaire dont les traces sont toujours vivantes, plus d’un siècle plus tard.

Bibliographie :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites