(Re)penser la technique - Andrew FEENBERG

(Re)penser la technique
Vers une technologie démocratique

Andrew FEENBERG

Jusqu’où devons-nous pousser la technicisation de la société, des produits, des esprits et des corps ? Curieusement, c’est au moment où cette question se fait chaque jour plus pressante que les moyens théoriques de la formuler avec rigueur manquent le plus. Le débat philosophique sur la technique qui a fait rage autour de Heidegger, Ellul et Habermas, est resté sans conclusion. Parce qu’en posant le monde de la technique comme radicalement externe au monde social, ces philosophies nous laissaient impuissants. Ces vingt dernières années, la posture constructiviste a pris le relais, proposant maintes analyses brillantes de la construction sociale et historique de telle ou telle réalisation technologique. Mais ces approches répondent rarement à la question générale et principale : quelle place accorder à la technique dans une société démocratique ? Dans ce contexte, la philosophie antiessentialiste défendue par Andrew Feenberg se révèle d’une importance décisive. La démonstration que toute technologie incorpore la définition de ses usages sociaux possibles permet de sortir de l’opposition stérile entre enthousiasme technophile naïf et catastrophisme technophobe. En montrant comment l’intervention des usagers ou des citoyens a modifié en profondeur certains protocoles technologiques — de la bicyclette aux réseaux on line en passant par le traitement du sida —, A. Feenberg dessine la perspective crédible d’un contrôle démocratique des nouvelles technologies. Ce livre — que beaucoup jugent décisif outre-Atlantique — contribuera à remettre certaines discussions aujourd’hui vitales sur de bons rails. Outre les chercheurs et philosophes du domaine, il passionnera tous ceux qui ne se résignent pas au fatalisme.

Version papier : 20 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit de l'Anglais par Anne-Marie DIBON
Collection : Recherches / M.A.U.S.S.
Coédition : La Découverte/M.A.U.S.S.
Parution : février 2004
ISBN : 9782707141477
Nb de pages : 240
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Andrew FEENBERG

Andrew Feenberg, pionnier dans la mise au point des réseaux pédagogiques de communication on line, professeur de philosophie à la San Diego State University, est actuellement titulaire de la Canadian Research Chair in Philosophy of Technology à la Simon Fraser University, Colombie britannique. Il est l’auteur de trois livres, dont Transforming Technology (Oxford University Press, 2002).

Extraits presse

« Ce livre arrive à pic, au moment où nos sociétés, dans leurs particularismes, sont confrontés à des défis technologiques et à une tentation fataliste. La vision panoramique et critique qu'il propose de la réflexion philosophique sur les techniques est particulièrement intéressante. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE EN FRANÇAIS

« À la croisée de l'école de Francfort, de la révolution informatique et de la sociologie constructiviste, une approche philosophique post-marxiste de la technique qui se garde aussi bien des enthousiasmes beat que des condamnations sans appel. »
LIBÉRATION

« En insistant sur la dimension nécessairement sociale de toute technologie, Feenberg veut nous conduire à rejeter l'opposition stérile entre technicisme et antitechnicisme, et dessiner à terme la perspective d'un contrôle démocratique des nouvelles technologies. »
REVUE PHILOSOPHIQUE

PRESSE

 

Table des matières

Préface à l'édition française - Avant-propos -1. Technique, philosophie et politique - Déterminisme et substantialisme - Le point de vue anti-utopique de gauche - Le constructivisme social - Le dilemme postmoderne - Essence et histoire : Heidegger et Habermas - Premièrepartie : La rationalisation démocratique - 2. Les limites de la rationalité technique - Technique et démocratie - Du déterminisme au constructivisme - Définition du déterminisme - La sous-détermination - L'indéterminisme - Le constructivisme critique - L'étude de la technique - Fonction ou signification - L'hégémonie technique - Régimes et codes techniques - Perspectives kuhniennes sur le changement technique - L'invention technique réflexive - Progrès et rationalité - Le modèle de l'arbitrage (trade-off) - La réglementation de la technique - Le fétichisme de l'efficacité - Le concept de potentialité -3. Le problème de l'action - Le retour de la politique - Au-delà de la technocratie - La légitimation technocratique - Le nouveau souffle de l'action - Une théorie non instrumentale de l'action humaine - Études culturelles et théorie critique - Contre-hégémonie - Stratégies et tactiques - La troisième symétrie - La théorie des réseaux - Images de la résistance - Système, réseau et monde vécu - Les rationalisations démocratiques - Micropolitique de la technique - Controverse : le mouvement écologiste - Dialogue innovant et invention participative - L'appropriation créative : la réinvention des ordinateurs et de la médecine -4. Démocratiser la technique - Technique et pouvoir - La démocratie communautaire - Temps, espace et représentation - Les intérêts de participation - La démocratisation profonde - Deuxièmepartie : Technique et modernité - 5. Les théories critiques de la technique - Deux types de critique - De « l'espoir secret » à un « nouveau réalisme » - L'imagination au pouvoir - La neutralité de la technique - Rationalité et critique de la modernité - Weber et Habermas - Une réponse marcusienne - Norme et technique - Constructivisme , phénoménologie et théorie critique - Une reformulation de la théorie des médias - La théorie des médias - La technique comme médium - Valeur et rationalité - Une critique à deux niveaux - Les biais du système - La théorie critique de la technique - Frontières et stratifications -6. La technique et le sens - La critique heideggérienne de la modernité - Une critique contemporaine - Sens et technique - Une interprétation de l'ordinateur - Le « rassemblement » - 7. La raison impure - L'ironie de Parménide - La théorie de l'instrumentalisation - Une théorie à deux niveaux - L'instrumentalisation primaire : la fonctionnalisation - L'instrumentalisation secondaire : l'actualisation - La technique réflexive - Les limites de la différenciation - Le problème du progrès - Le fétichisme technologique - Théorie et réalité : les degrés de différenciation - La concrétisation et le changement technique - La concrétisation - Le pluralisme technologique - Technique et valeurs - Des alternatives possibles - Bibliographie.