Un tournant performatif ? Retour sur ce que « font » les mots et les choses

REVUE RÉSEAUX

Un problème récurrent pour traiter le rôle des choses dans les activités humaines est de rendre compte de ce qu'ils « font » et « font faire ». Dans la mesure où les chercheurs en sciences humaines produisent surtout des textes et des inscriptions, les actions des choses sont souvent remises en mot et traduites par des actes de langage, sans que ce détour par la performativité ne soit explicité.
Le but de ce numéro est précisément de revenir aujourd'hui sur ce que « font » les choses et d'explorer la pertinence des questions de performativité pour rendre compte du rôle des objets dans l'action. En quoi les approches linguistiques et philosophiques de la performativité permettent-elles d'éclairer les manières pour les artefacts de faire ou faire faire quelque chose, dans le cadre de situations et d'activités intelligibles ? Si les actes des choses peuvent être mis en équivalence avec les actes de langage, qui ou quoi joue alors le rôle du locuteur ? Leur concepteur, comme chez Norman ? Ou bien l'assemblage hétérogène d'humains et de non humains dont ils se font les délégués et les porte-paroles, comme dans la sociologie des sciences et des techniques ? Peut-on repérer différents cadres de participation pour des artefacts ? Peut-on développer pour l'étude des objets en action dans des communautés de pratique un programme de recherche parallèle à celui de l'anthropologie linguistique, qui cherche à comprendre ce que font les mots dans des cultures très différentes ? La question est donc bien de construire une anthropologie des objets techniques « en action ».

Version papier : 22,40 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Réseaux n°RSX
Parution : septembre 2010
ISBN : 9782707165114
Nb de pages : 232
Dimensions : 160 * 240 mm
Façonnage : Broché

REVUE RÉSEAUX

La revue Réseaux.Communication - Technologie - Société, créée en 1982 par Patrice Flichy et Paul Beaud, s'intéresse à l'ensemble du champ de la communication en s'axant tout particulièrement sur les télécommunications. Les mass-médias et l'informatique sont également abordés. La télévision a notamment constitué le thème d'un nombre important de numéros. La réflexion sur la communication étant à l'origine de nombreux débats au sein des sciences sociales, des numéros sont aussi consacrés à des questions d'ordre théorique ou méthodologique. Bien qu'orienté plutôt vers la sociologie, Réseaux souhaite traiter les problèmes de la communication de façon pluridisciplinaire.

Table des matières

Les auteurs
Présentation
, par Christian Licoppe
Dossier : Un tournant performatif ? Retour sur ce que « font » les mots et les choses
• Prendre le pli des techniques, par Bruno Latour
• Ventriloquie, performativité et communication, ou comment fait-on parler les choses ?, par François Cooren
• De l’intuition au jugement : le rôle performatif des objets dans la conception publicitaire, par Laure Gaertner
• Comment faire des affaires avec des mots-choses : presse commerciale et performative (Progressive Grocer, 1926-1946), par Franck Cochoy
• Performativité de l’écrit et travail de maintenance, par Jérôme Denis et David Pontille
• Les apparitions médiatisées et leurs effets performatifs, le cas des sonneries téléphoniques et la « crise de la sommation », par Christian Licoppe
• Des images en action. Performativité et espace public, par Jocelyne Arquembourg
Varia
• La construction sociale d’un projet technologique : le cas des transports intelligents, par Jean-Luc Ygnace
Notes de lecture
• Hervé GLEVAREC, La culture de la chambre. Préadolescence et culture contemporaine dans l’espace familial, Paris, Ministère de la culture et de la communication, par Aurélia Mardon
• Bernadette BENSAUDE-VINCENT, Les vertiges de la technoscience. Façonner le monde atome par atome, Paris, La Découverte, 2009, par Emile Gayaso
• Franck REBILLARD, Le web 2.0 en perspective. Une analyse socioéconomique de l’internet, Paris, L’Harmattan, par Cédric Pélissier
Résumés/Abstracts.