Un monstre humain ?
Un anthropologue face à un crime « sans mobile »

David PUAUD

Le 20 août 2007, David Puaud, alors éducateur de rue dans une petite ville de province, découvre à la Une du journal local le titre suivant : « Un crime barbare totalement gratuit. » En parcourant l’article qui décrit la scène du meurtre et les deux coauteurs présumés, il se surprend à penser immédiatement à l’un des jeunes qu’il suit dans le cadre de ses missions de prévention, intuition qui se révélera juste.
Passé l’effet de sidération, il décide de suivre le procès en cour d’assises, auquel il est appelé à témoigner. Lors de ce procès, le principal accusé se voit à plusieurs reprises assimilé à la figure du « monstre », dénué d’humanité. Or pour David Puaud, qui a côtoyé auparavant ce jeune homme, sa sensibilité et son humanité ne font aucun doute. Mais comment a-t-il pu en arriver à commettre un acte aussi monstrueux ? Cette question est le point de départ d’une enquête de dix ans. En effet, devenu anthropologue, David Puaud, a cherché à mieux comprendre le passage à l’acte de ce jeune criminel, en analysant les ressorts psychosociaux, politiques, institutionnels et historiques qui sont entrés en jeu dans son parcours.
Loin des clichés médiatiques, ce livre propose une véritable immersion, dans la durée, au ras du terrain, au sein d’un quartier populaire français marqué par la déstructuration de son tissu ouvrier. Tel un roman policier, cette enquête anthropologique forte en rebondissements peut aussi se lire comme la chronique d’une mort sociale annoncée.

Version papier : 19 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : mars 2018
ISBN : 9782707190147
Nb de pages : 250
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782707197887
Format : EPUB

David PUAUD

David Puaud, anthropologue et formateur-chercheur, consacre ses travaux depuis 2005 à la gestion des marges urbaines, notamment à partir d’enquêtes de terrain menées au sein de quartiers populaires français. Il est l’auteur de Spectre de la radicalisation (Presses de l’École des hautes études en santé publique, à paraître en 2018) et Le Travail social ou l’art de l’ordinaire (Fabert, 2013).

Extraits presse

Il y a quelque chose de fascinant dans ce livre. Sans doute est-ce cette manière de raconter, assez peu universitaire, hormis quelques références à Michel Foucault et à son étude sur les anormaux. En l’absence de mobile, c’est la biographie psychosociale de Josué qui retient l’attention. Cette histoire passe par le quartier « populaire » de Châteauneuf, à Châtellerault, cet outre-monde fait de misère, d’alcool, de drogue et de violence où les structures sociales échouent. [...] David Puaud réussit l’exploit de nous mettre face à une horreur d’autant plus glaçante qu’elle était évitable.

16/03/2018 - Laurent Lemire - Livres Hebdo

 

C’est le début d’un long travail d’investigation pour tenter de comprendre et de restituer la genèse de ce passage à l’acte. La force du livre est de nous plonger au plus près de l’histoire et de l’environnement du jeune homme, grâce à un style tonique, des mises en dialogue et en image, et surtout aux nombreuses sources d’information de l’auteur : interviews des proches de Josué, souvenirs de prise en charge éducative, entretiens menés en prison, archives issues de son suivi social et socio-judiciaire, extraits du procès, expertises psychologiques et psychiatriques… […] Examinant les ressorts psychologiques, socio-économiques, politiques et institutionnels à l'oeuvre, David Puaud réintroduit de la complexité et interroge la responsabilité sociétale derrière des actes qu'on tend à attribuer à des « monstres ».

20/04/2018 - Laetitia Darmon - tsa-quotidien

 

Quand la calamité dépasse la fiction, il faut essayer de la comprendre à défaut de pouvoir l’expliquer. Telle est l’implacable discipline à laquelle s’est astreint sans vaciller l’anthropologue David Puaud tout au long de son enquête. […] Grâce à cette salvatrice prise de recul, David Puaud a pu s’emparer de son sujet pour le maîtriser.

19/04/2018 - Anne Both - Le Monde

 

Vidéos






 

Table des matières

Préface
Avertissement
Prologue

Introduction
Un ethnologue embarqué
Des détours
1. Un procès en cour d’assises. Devenir criminel
Renseignements de personnalité
Journées d’audience
« On s’est compris sans un mot »
Expertises psychiatriques
Une expertise psychologique divergente
Plaidoiries de la partie civile et réquisitoire de l’avocate générale
Plaidoiries des avocats de la défense et délibérations
2. Quartier sensible
À la rencontre de la famille Ouvrard
Un village dans la ville
Approche éducative
Chiner, ou l’art de la débrouille
« Trimard ! »
Le voyageur
« Cas soc’ », « racaille », « délinquant » ?
3. Le parcours de « Resca le trimard »
Grandir au milieu des violences familiales
Tentative de suicide
Questions d’orientation
Les stages, ou la valorisation du savoir manuel
Du décrochage scolaire au placement institutionnel
« S’insérer ? Ils veulent pas de moi ! »
Parcours du combattant
Sans domicile fixe
L’autre monde
Marginalisation et violence
Le désir d’intégrer l’armée
« On n’utilise pas les mêmes mots »
Tête brûlée
4. Le spectre de la violence
Entre silence et rumeurs
Le visage du criminel : en quartier d’isolement
Tensions sociales
« La rage ! »
Témoigner
Un monstre humain ?
En quête de sens
La figure du monstre humain
La question de l’anormalité
La fonction sociale du monstre humain
5. L’expression d’un désastre
Un slam autobiographique
Des évènements traumatiques
Le langage du corps
Des mains en or
Une victime alter ego ?
Violence paroxystique
Reflet identitaire
Conclusion
Notes
Sigles
Remerciements
.

Droits étrangers

A HUMAN MONSTER ?
An anthropologist faced with a crime with no motive

David Puaud is a street youth worker. When one of the youths he was following was imprisoned for inhuman crime, he wants to understand.
In this book we discover the path of this young criminal’s life through a veritable immersion in a working-class area whose community has been marked by unemployment.
Although trying to understand does not mean justifying or even less excusing, it very often provides an invaluable perspective and possibly the basis for prevention.


David Puaud, is an anthropologist, trainer and researcher who, since 2005, has focused his research on the management of disadvantaged suburban areas based on actions in French working-class neighborhoods. He is the author of Le Travail social ou l’art de l’ordinaire (Fabert, 2013).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites