Revue du crieur N° 7

LA DÉCOUVERTE/MEDIAPART

Dans le numéro 7 de la Revue du crieur, nous découvrons d’où vient ce qu’on appelle le « self help », ou « développement personnel », comment il s’est développé au cours des dernières années pour remplacer, dans les rayons des librairies, les ouvrages de psychanalyse. Les manuels de développement personnel figurent maintenant systématiquement parmi les meilleures ventes de livres. Quelle est l’histoire de cette recherche de bien être et d’accroissement des capacités personnelles ? De quoi est-ce le symptôme ? En quoi l’époque s’y reflète avec une acuité toute particulière ? Qu’y trouvent exactement leurs lecteurs et lectrices ?
La revue a également enquêté sur la plus grosse institution française consacrée à l’art moderne, le Centre Pompidou, en essayant de comprendre comment les logiques de gestion néolibérales ont perturbé les ambitions qui avaient initialement présidé à sa création.
Le Crieur s’intéresse aussi à la politique avec une des questions les plus chaudes du moment : comment les luttes dites « minoritaires » peuvent se coaliser et trouver une expression qui transcende chapelles et particularismes ? Il s’agit ici de mettre en question l’une des notions les plus critiquées par les gauches radicales, mais au potentiel insuffisamment exploré : l’« intersectionnalité ».
Et puis la revue s’est baladée du côté de Chicago, pour voir à quoi ressemble le « real » gangsta rap aujourd’hui. Côté culture toujours, une enquête sur l’histoire du grand livre de Franz Fanon, Les Damnés de la terre, comment a-t-il été conçu ? Quelle a été sa réception, en France, mais aussi dans les pays anglophones, et en particulier aux États-Unis.
Et bien d’autres choses encore…

Version papier : 15 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue du crieur
Parution : juin 2017
ISBN : 9782707195203
Nb de pages : 160
Dimensions : 140 * 220 mm

LA DÉCOUVERTE/MEDIAPART

Mediapart et La Découverte ont réuni leurs forces et leur image pour créer ensemble une revue consacrée aux idées et à la culture, la Revue du crieur. Leur pari est que les lecteurs n'ont jamais eu autant soif de comprendre et de savoir. Dans un contexte où les événements tragiques s'ajoutent aux impasses politiques, l'exigence de recul et de regard critique n'a jamais été aussi nécessaire.

La Revue du crieur paraît trois fois par an : février, juin et novembre.

Table des matières

Édito : Au-delà du « spasme présidentiel »
Quand les ultra-riches se préparent au pire, par Evan Osnos
Le centre Pompidou, une utopie rouillée, par Bernard Hasquenoph et Marion Rousset
Les impasses du développement personnel, par Nicolas Marquis
Quand le rap tue vraiment, par Forrest Stuart
L'intersectionnalité, enquête sur une notion qui dérange, par Gildas Le Dem
Vendetta, par Guillaume Herbaut
Ce que pensent (vraiment) les djihadistes, par Laurent Bonnefoy
Ce qu'il reste des citoyens du monde, par Isabelle Mayault
Les déchirements du spectacle vivant, par Valérie Saint-Do
De Dubaï au Qatar, la culture asservie, par Antoine Pecqueur et Céline Portes
Les humanités numériques, gadget ou progrès ?, par Pierre Mounier.