Paris, capitale du tiers monde
Comment est née la révolution anticoloniale (1919-1939)

Michael GOEBEL

Ce livre retrace l’expansion, au cours de l’entre-deux-guerres, de l’anti-impérialisme mondial, mouvement dans lequel Paris joua un rôle de tout premier plan. La Ville Lumière accueillit en effet d’innombrables futurs leaders tiers-mondistes qui vinrent y faire, sans même le savoir, leur formation politique – formation qui, en retour, les mènera vers l’une des plus fantastiques déflagrations révolutionnaires de l’histoire. Dans ce Paris incroyablement cosmopolite où affluaient les âmes errantes venues du monde entier, on pouvait ainsi croiser Hô Chi Minh, Zhou Enlai, Léopold Sédar Senghor, C. L. R. James, George Padmore, Messali Hadj ou le révolutionnaire indien M. N. Roy. En étudiant le contexte sociopolitique parisien dans lequel ces apprentis activistes évoluaient, ce livre nous plonge dans des complots d’assassinat prétendument ourdis par des étudiants chinois, dans des manifestations menées par des nationalistes latino-américains, ou simplement dans la vie quotidienne des ouvriers algériens, sénégalais ou vietnamiens.
Sur la base de rapports de police et autres sources de première main, Michael Goebel montre le rôle de force motrice essentiel joué par les mouvements migratoires et les interactions vécues au sein des milieux immigrés dans le développement de l’opposition à l’ordre impérial mondial, qui a fait se croiser les histoires de peuples issus de trois continents.
S’appuyant sur les travaux de l’histoire globale et impériale, et sur les études des questions migratoires et « raciales » en France, ce livre ne propose rien de moins qu’une compréhension renouvelée des origines de l’idée de tiers monde et de tiers-mondisme.

Version papier : 26 €
Version numérique : 16,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit par Pauline STOCKMAN
Collection : Sciences humaines
Parution : février 2017
ISBN : 9782707194404
Nb de pages : 450
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782707194824
Format : EPUB

Michael GOEBEL

Mickaël Goebel est historien. Il enseigne l’histoire globale et de l’Amérique latine à la Freie Universität de Berlin.

Extraits presse

L’historien allemand Michael Goebel montre le rôle de force motrice qu’ont joué à Paris les milieux immigrés entre les deux guerres dans le développement de l’opposition à l’ordre impérial mondial. Un livre de référence.

02/03/2017 - Tigrane Yégavian - Afrique Asie

 

Table des matières

Introduction
1. Le carrefour du monde. Paris à l’intersection des migrations mondiales

Les flux (et les reflux)
Mobilité et réseaux
Législations différenciées, regroupement et surveillance policière
2. La formation des communautés. Ethnicité quotidienne et culture populaire
Race, ethnicité et naturalisation
Nourriture et restaurants
Musique et langue
3. Amants, époux, pères, travailleurs et soldats. Travail et vie privée
Relations intimes, enfants et mariage
Travail et salaire
La politique de l’entraide
4. La rive gauche contre l’empire. Les étudiants du Quartier latin
Des étudiants migrants
Du 4-Mai 1919 au 30-Mai 1925 : le mouvement travail-études chinois
Hérauts de la latinité : les étudiants latino-américains et leurs organisations
Défier la métropole de l’intérieur : les étudiants vietnamiens et nord-africains
5. Paris, centre d’informations de la politique mondiale. Relations internationales et colonialisme
Le wilsonisme et la conférence de paix de Paris
La guerre du Rif, la Syrie et la Chine
L’invasion italienne de l’Éthiopie
6. Les intermédiaires communistes. La gauche française, le Komintern et les anti-impérialistes
Une alliance tendue
L’Union intercoloniale
La Ligue contre l’impérialisme et l’oppression coloniale
7. Une lingua franca révolutionnaire. L’anti-impérialisme, les droits civils et l’esprit républicain
L’immixtion du républicanisme français dans l’anti-impérialisme mondial
Le langage du désenchantement
Pratiques quotidiennes du républicanisme
8. La vernacularisation du nationalisme. Un résultat annoncé ?
Qu’y a-t-il dans un mot ? Usages contemporains du terme « nationalisme »
Les fondements ethnoculturels de l’anti-impérialisme
Cosmopolitisme et pan-nationalismes
Nationalisme de droite, territorialisations et souveraineté
Conclusion
Liste des sigles et acronymes
Annexe biographique
Sources et bibliographie
Liste des illustrations
Index des noms
Remerciements.