Nogent-sur-Marne cité modèle
Histoire d'une banlieue résidentielle aux XIXe-XXe siècles

Emmanuel BELLANGER, Julia MORO

Ce livre retrace l’histoire d’une cité modèle de la banlieue résidentielle et met en perspective les transformations d’un territoire de l’entre soi bourgeois, métamorphosé par l’urbanisation. Nogent-sur-Marne est en effet l’exemple d’une forme citadine typique des grandes agglomérations de la veille Europe, où les résidents ont veillé à préserver l’esprit originel de la villégiature. Dans le Grand Paris des années 1900, ou dans celui des années 2000, la ville incarne la vie résidentielle dans une métropole où s’enracinent les disparités sociales et les ségrégations territoriales. Mais Nogent, comme toutes les villes bourgeoises des bords de Marne, fut aussi l’eldorado des classes laborieuses porté à l’écran en 1929 par Marcel Carné. On l’oublie parfois mais cette ville a aussi été la cité d’accueil de populations venues d’ailleurs, à jamais attachées à la « Ritalie nogentaise » de François Cavanna.
L’histoire de ce territoire révèle également l’ambivalence des relations qu’entretiennent les banlieues avec leur capitale. Lorsque la banlieue rouge entretient un rapport conflictuel avec sa puissante voisine ombrageuse, la ville de Nogent s’efforce de devenir un véritable « petit Paris », qui célèbre chaque année la fête du « Petit vin blanc » où se pressent toutes les vedettes du moment, de Line Renaud et Annie Cordy à Yvette Horner. Ce livre s’inscrit dans la tradition des monographies communales mais il dévoile aussi les contrastes et les dynamiques qui font et défont les mondes de la ville métropole.

Version papier : 29,90 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Dominique Carré
Parution : janvier 2017
ISBN : 9782373680270
Nb de pages : 224
Dimensions : 210 * 300 mm

Emmanuel BELLANGER

Emmanuel Bellanger est chercheur au CNRS, Centre d’histoire sociale du XXe siècle de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses travaux portent sur l’histoire des banlieues, l’histoire du Grand Paris et l’histoire des politiques urbaines. Il est corédacteur en chef de la revue Métropolitiques et membre du laboratoire d’excellence LabEx DynamiTe. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de la mort, l’histoire de l’assainissement des villes et l’histoire des élites urbaines. Son dernier livre retrace l’histoire de la « banlieue rouge » au XXe siècle (Créaphis, 2016).

Julia MORO

Julia Moro est archiviste au département du Val-de-Marne et doctorante en histoire contemporaine au Centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC) à l’Université Paris-Est Créteil. Elle a dirigé avec Emmanuel Bellanger une anthologie sur l’histoire du Val-de-Marne (Éditions de l’Atelier, 2014).

Table des matières

Préface, par Vincent Villette
Introduction
Surmonter la sépartation et vivifier le patriotisme de clocher. De la Belle Époque aux années de guerres

Une banlieue résidentielle, populaire et bourgeoise
Émile Brisson, Nogent-sur-Marne et le Grand Paris
Émile Brisson, un notable influent du Grand Paris, maire de Nogent-sur-Marne (1907-1919) - Un « zoo humain » dans le bois de Vincennes - Charles Martellet, une figure socialiste en terre nogentaise - 1910, faire face à l'inondation - Nogent-sur-Marne, et la défense de l'Est parisien - Visite de l'hôpital Smith-Champion : « paradis des blessés »
Les « années Champion », entre conservatisme politique et innovations sociales
Pierre Champion, maire de Nogent (1919-1942)
Rétablir la république et l'autorité municipale. « Le retour des anciens » (1944-1959)
Reconstruire et imposer la légalité républicaine
Une vie politique sous tension
Marcel Kostelnhack et le Nogent populaire et communiste
Le sacre des notables : Charles Jobelin, maire de Nogent
Charles Jobelin : un secrétaire général devenu maire
Les « années Nungesser ». Entre modernité et préservation du passé (1959-1995)
Roland Nungesser : conquérir la ville pour mieux l'incarner
Roland Nungesser : l'élu local devenu homme d'État - Denise Hug : une histoire de famille socialiste nogentaise
Nogent « capitale »
La fête populaire du petit vin blanc : une vitrine pour la ville - Yvette Horner nogentaise d'adoption
Un « entre-soi » communal sauvegardé, célébré et fidèle à ses traditions
François Cavanna... et la « Ritalie nogentaise » - Le Paris historique se déplace à Nogent-sur-Marne
Conclusion
Entretien avec Jacques JP Martin, maire de Nogent-sur-Marne
Annexes

Sources
Bibliographie
Table des illustrations.