Les droits de l'homme

Danièle LOCHAK

Les droits de l’homme ne sont pas une catégorie intemporelle, un corps de principes qui seraient gravés une fois pour toutes dans le marbre : ils ont une histoire, qui continue à s’écrire en fonction des aspirations nouvelles qui s’expriment, des défis nouveaux auxquels ils sont confrontés, comme le développement des technologies ou la mondialisation. Nés sur le terrain des idées, les droits de l’homme ont été consacrés par le droit positif. Ils ont servi et servent encore d’étendard à des combats politiques.
Ce livre accessible et rigoureux, écrit par une spécialiste reconnue de la matière, s’attache à analyser les droits de l’homme dans toutes ces dimensions – idéologique, juridique, politique – en se tenant à distance de deux conceptions antithétiques et également simplistes : celle qui appréhende l’évolution des droits de l’homme comme un processus linéaire et cumulatif entraînant l’humanité vers toujours plus de justice, et celle qui, à l’inverse, ne voit dans les droits de l’homme, si inégalement garantis, si souvent violés, qu’un slogan trompeur.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°333
Parution : juin 2018
ISBN : 9782348036156
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Danièle LOCHAK

Danièle Lochak, professeure émérite à l’université Paris Ouest-Nanterre, y a dirigé pendant plusieurs années le master « Droits de l’homme ». Activement engagée dans le milieu associatif, elle a été présidente du Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés) et vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme. Ses publications récentes portent sur les droits des étrangers et la politique d’immigration, les discriminations, les usages sociaux du droit.

Table des matières

Introduction
Ancienneté et actualité des droits de l’homme
Les enjeux : idéologiques, politiques, juridiques
Questions de sémantique
A / La dynamique des droits de l’homme
I / La lente émergence du concept
Un produit de la modernité
La reconnaissance de la primauté de l’individu - La notion de droit naturel et ses mutations
Généalogie des droits de l’homme
L’Antiquité, le judaïsme, le christianisme - La transition vers la modernité - Le postulat de l’état de nature et le paradigme contractualiste - La philosophie des Lumières et les droits inaliénables
II / La proclamation des droits de l’homme
Les antécédents des déclarations révolutionnaires
Les pactes anglais - Les déclarations américaines
Les déclarations françaises de l’époque révolutionnaire
La Déclaration du 26 août 1789 - La Déclaration du 24 juin 1793 - La postérité de la pratique déclaratoire
III / Contestation et négation des droits de l’homme
Les contemporains de la Révolution française
Burke : l’empirisme contre le constructivisme - Bentham : l’utilitarisme contre le droit naturel - De Maistre et Bonald : la communauté organique contre l’individualisme
Les prolongements de la pensée traditionaliste
La résistance de l’Église catholique - Les avatars de l’anti-individualisme
La pensée marxiste et les droits de l’homme
Critique des droits de l’homme égoïste - L’occultation de la domination et de l’exploitation - L’insuffisance de la révolution politique - Droits de l’homme et révolution sociale
Le totalitarisme et la négation des droits de l’homme
IV / Consolidation et mutations des droits de l’homme
L’enracinement des libertés
L’inscription des libertés dans le droit positif - La consécration de nouveaux droits
La « deuxième génération » des droits de l’homme
La revendication des droits-créances - Les droits-créances face aux libertés classiques
Une « troisième génération » des droits de l’homme ?
Les droits de solidarité - Pseudo- ou authentiques droits de l’homme ?
V / Universalisation et universalité des droits de l’homme
L’internationalisation des droits de l’homme
Émergence et consolidation du « droit international des droits de l’homme » - La régionalisation des systèmes de protection
L’universalité des droits de l’homme : mythe ou réalité ?
La contestation d’une idéologie occidentale - Universalité des droits et pluralisme culturel
B / Les conditions d’existence des droits de l’homme
VI / L’État de droit
État de droit et droits de l’homme : une assimilation progressive
Des revendications parallèles - L’imbrication des thématiques
La promotion des droits de l’homme au sommet de la hiérarchie des normes
La constitutionnalisation des droits de l’homme - La valeur contraignante des conventions internationales - La portée variable des conventions
Le perfectionnement des garanties
Les « droits-garanties », composante des droits de l’homme - La primauté accordée au juge -
Des garanties, contre qui ? - Les autorités indépendantes - L’inégale efficacité des recours internationaux - Les mécanismes extra-conventionnels

Les apories de l’État de droit
Les limites du droit - L’État de droit contre la démocratie ? - Le pouvoir des juges, menace pour la souveraineté des États
VII / La démocratie
Pouvoir démocratique et droits de l’homme
Interdépendance - Tensions
Citoyenneté et droits de l’homme
Citoyenneté politique, citoyenneté sociale - Les droits de l’homme, une cause civique - Citoyenneté et résistance - L’alerte éthique au service de la démocratie
VIII / La justice sociale
Figures de la justice et de l’égalité
À la recherche des critères de la justice sociale - Égalité en droit, égalité des chances, égalité des conditions - L’équité, substitut ou complément de l’égalité ?
La lutte contre les inégalités et ses dilemmes
Perfectionner l’égalité en droit - Rompre avec l’égalité formelle - Renoncer à l’uniformité de la règle
C / L’inachèvement des droits de l’homme
IX / Des équilibres instables et toujours menacés
La définition des bornes légitimes de la liberté
Le paradigme libéral et ses mutations - Les justes motifs - Protéger des valeurs - La juste mesure : équilibre et proportionnalité
La conciliation d’impératifs contradictoires
Le couple sécurité-liberté - L’articulation des droits individuels avec l’intérêt collectif - La dignité contre la liberté
X / Le verrou de l’État-nation
Droits de l’homme et droits des peuples
Les effets ambivalents de l’émancipation nationale - Le sort des minorités
Les étrangers, exclus de l’État‑nation - La souveraineté étatique contre l’universalité des droits de l’homme - La nationalité, condition de la citoyenneté - La précarité - La discrimination
Les réfugiés, deux fois exclus
XI / De nouveaux défis
Progrès technique et droits de l’homme : la mutation des risques
Les enjeux pour l’individu - Les enjeux pour la société - Les enjeux pour l’humanité
Les droits de l’homme à l’épreuve de la mondialisation
Le marché mondialisé contre les droits de l’homme ? - Les migrations, symptôme d’un monde inégal
Conclusion / Progrès ou recul des droits de l’homme ?
Repères bibliographiques

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites