La nouvelle Turquie d'Erdogan
Du rêve démocratique à la dérive autoritaire

Ahmet INSEL

À la suite du coup d’État avorté de l’été 2016, Recep Tayyip Erdogan a lancé une très vaste opération de purge des différents services de l’État – mais aussi de la société civile. Cette reprise en main est l’aboutissement d’un long processus.
Depuis 2002, la Turquie est dirigée par l’AKP (Parti de la justice et du développement) et par son leader charismatique. Ce pouvoir « musulman-démocrate » a profondément modifié le pays mais le bilan de ce long règne est ambivalent. Les avancées sur le front de la démocratisation ont progressivement laissé place à un autoritarisme rampant et à une politique de réislamisation de la société. Les négociations avec l’Union européenne sont au point mort. Des pas courageux pour la résolution du problème kurde ont été remplacés par une nouvelle offensive répressive, qui s’est étendue à l’ensemble des revendications démocratiques et a révélé le visage autoritaire du pouvoir et sa volonté de mise en place d’un régime présidentiel fort, clairement revendiquée.
Dans cet essai documenté, Ahmet Insel nous éclaire sur les facteurs d’ascension de l’AKP, la stratégie politique et la persistance des succès électoraux d’Erdogan malgré les affaires de corruption, l’installation progressive de l’arbitraire et la lutte avec la communauté Gülen. Il montre ainsi les tourments de la société turque, tiraillée entre les conflits ethniques, religieux et culturels, entre peur de perdre son identité socio-historique et désir d’être dans le monde moderne.

Prix France Turquie 2015

Version papier : 10 €
Version numérique : 8,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Essais n°462
Parution : février 2017
ISBN : 9782707194275
Nb de pages : 208
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707194855
Format : EPUB

Ahmet INSEL

Ahmet Insel, figure intellectuelle, économiste et politologue turc, a été professeur et chef du département économie à l’université de Galatasaray (Istanbul) et vice-président de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne. Il est l’un des animateurs de la maison d’édition turque Iletisim, éditorialiste au quotidien turc Radikal et membre de la revue sociopolitique Birikim. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Dialogue sur le tabou arménien (avec Michel Marian, Liana Levi, 2009).

Table des matières

Introduction. La fondation d’une nouvelle Turquie
1. L’héritage d’une république autoritaire
Les méandres de la modernisation occidentaliste
La République kémaliste
La laïcité autoritaire
Les ambivalences de l’occidentalisme
Les forces prétoriennes et l’État profond
2. Les facteurs d’ascension de l’AKP
La salle guerre avec le PKK
La découverte de l’« État profond »
Le coup d’État « postmoderne »
Une économie en état de crise permanente
Le rejet des gouvernements de coalition
3. D’où vient l’AKP ?
Les origines de l’islamisme turc
L’émergence des partis politiques islamistes
Milli Görüş, la colonne vertebrale de l’islam politique turc
Les partis de Milli Görüş
4. Les métamorphoses de l’islam politique
L’Ordre juste
L’implosion de Milli Görüş
La marche vers le centre de l’AKP
L’AKP gagne la bataille du centre
5. La démocratisation défensive de l’AKP
De la prison au poste de Premier ministre
De l’islamisme au parti « conservateur-démocrate »
Premier bras de fer avec l’« État profond » : le plan Annan
La « révolution du Bosphore »
« Mais que font les forces vives ? »
La restauration de la confiance par la stabilité de la croissance
6. La mutation hégémonique de l’AKP
L’insoutenable idée d’un « président islamiste »
« L’AKP est un parti anti-laïc, mais… »
Les procès Ergenekon : de la volonté d’épuration de l’État profond aux règlements de compte politique
Le problème kurde : comment avancer en reculant ?
La crise économique et l’éloignement de l’UE
7. L’AKP, parti dominant, conservateur et autoritaire
Le retour des violations de la liberté de la presse et d’expression
Le tournant autoritaire du référendum de 2010
La nouvelle chasse aux sorcières
Tayyip Erdogan, « maître en politique »
2013: l’annus horribilis de l’AKP
L’ère de la « solitude précieuse » de la diplomatie turque
Le moment de rupture : les événements du parc Gezi
Le problème kurde : avancées et piétinements
Accusation de corruption contre accusation de complot
Le « grand maître » devient chef de l’État
8. Recep Tayyip Erdogan, le nouveau puissant de la Turquie
Une posture de chef dès la jeunesse
Devenir le fondateur de la « nouvelle Turquie »
Rétablir la confiance de la Turquie
L’autoritarisme par le bas
Conclusion. Les trois pièges tendus à la nouvelle Turquie de l’AKP
Liste des partis politiques cités
Repères chronologiques.