La découverte du social
Naissance de la sociologie en France (1870-1914)

Laurent MUCCHIELLI

Le " retour aux classiques " des sciences humaines est à l'ordre du jour. La relecture des pères fondateurs semble être le meilleur antidote aux incertitudes théologiques et méthodologiques, ainsi qu'à la spécialisation et au morcellement excessifs des savoirs. Mais en se focalisant sur quelques textes consacrés, ce retour aux sources néglige souvent de replacer les œuvre dans leur contexte social, culturel, et politique. En retraçant l'émergence de la sociologie dans l'université française pendant la période 1870-1914, Laurent Mucchielli nous offre un ouvrage de référence qui évite les écueils habituels du genre : la canonisation des " grands auteurs ", qui surestime la paternité héroïque d'individus exceptionnels en oubliant le travail collectif des réseaux scientifiques ; le fétichisme épistémologique, qui découpe des contenus de pensée figés dans un tissu culturel et historique mouvant et complexe. L'auteur montre comment la " découverte du social " s'inscrit dans le dépassement des modèles et des métaphores biologiques et raciaux jusqu'alors dominants. Il explore l'œuvre de ses principaux pionniers (Durkheim et son école, Tarde, Worms, etc.) et explique comment les idées de conscience collective irréductible à la somme des consciences individuelles, de déterminisme social, de généralisation de l'usage des statistiques, se sont diffusés à travers l'archipel des revues et des institutions savantes et ont transformé le regard sur l'homme. En retraçant l'apport de figures comme Bouglé, Halbwachs, Hubert Lévy-Bruhl, Mauss, Meillet, Richard ou Simiand, il nous offre le portrait deb toute une génération intellectuelle. En redécouvrant les débats de la sociologie avec l'ethnologie, la psychologie, la géographie, l'histoire, la linguistique, la criminologie et l'économie politique, il dévoile la richesse d'une conjoncture scientifique exceptionnelle.

Version papier : 37,50 €
Version numérique : 18,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Sociologie
Parution : janvier 2017
Format : EPub
ISBN papier : 9782707128263 ISBN numérique: 9782707195104

Laurent MUCCHIELLI

Laurent MUCCHIELLI
Laurent Mucchielli est sociologue et directeur de recherches au CNRS (CESDIP). Il a dirigé de nombreux ouvrages, parmi lesquels, à La Découverte (avec Véronique Le Goaziou) : Quand les banlieues brûlent. Retour sur les émeutes de novembre 2005 (2006) ; La Frénésie sécuritaire (2008) ; (avec Pieter Spierenburg) : Histoire de l’homicide en Europe de la fin du Moyen Âge à nos jours (2009).

Table des matières

Introduction - sur la méthode en histoire des sciences humaines - Présentation des sources - Guide de lecture - I. Les forces en présence - 1. Des races aux sociétés : L'apogée du naturalisme - L'héritage de Broca : raciologie et craniologie - La synthèse évolutionniste - Le développement de l'anthropologie criminelle - Eugénisme et racisme : des dérives programmées - Conclusion : les deux directions de l'anthropologie - 2. Changement de paradigme ? - Les transformations du champ universitaire - L'évolution de la philosophie française (1875-1890) - Les bouleversements politiques - Les aspirations d'une nouvelle génération intellectuelle - 3. L'interpsychologie \" de Tarde - Une première grande réaction antinaturaliste - La logique de l'imitation - Les applications criminologiques - Conclusion : vers l'affrontement Tarde-Durkheim - 4. Instituer la sociologie : La tentative de rené Worms - Les premières institutions de la sociologie - À la recherche d'un paradigme : un renouveau de l'organicisme ? - Conclusion - 5. La sociologie de Durkheim - La nécessité de la sociologie - Les objets et la méthode de la sociologie - l'explication sociologique - Conclusion - 6. La formation de l'école sociologique française - Le projet durkheimien d'une \" école de morale scientifique \" - La recherche d'un consensus épistémologique minimal - L'homogénéité morale et politique : le socialisme et l'affaire Dreyfus - La naissance officielle de l' \" école sociologique française \" - Conclusion - II. Les frontières de la discipline - introduction : la diffusion du paradigme du social - 7. Sociologie et biologie : Les combats de L'année sociologique - Trois adversaires biosociologiques - La fin de l'organicisme en sociologie - La nouvelle dimension de la notion de race - Les durkheimiens contre la raciologie - Conclusion - 8. Sociologie et criminologie - Crise sociale, crise morale - Gaston Richard et L'Année sociologique ( 1897-1907) - Un échec relatif de la sociologie durkheimienne - Conclusion - 9. Sociologie et pasychologie - Pour une psychologie collective : les forces en présence - Un programme de recherche en psychologie collective - L'établissement de la suprématie durkheimienne - Du côté des psychologues : de l'indifférence à la reconnaissance - 10. Sociologie et linguistique : Le ralliement d'Antoine Meillet - De la grammaire comparée à la linguistique historique - La sociolinguistique d'Antoine Meillet - Conclusion - 11. Sociologie et géographie - La nouvelle géographie humaine - La morphologie sociale de Durkheim - Sociologie durkheimienne contre géographie vidalienne - Les transformations de la géographie - 12. Sociologie et histoire : Le dialogue des sœurs ennemies - Une nouvelle génération d'historiens - L'identité disciplinaire menacée - La stratégie de contournement de la Revue de synthèse historique - Les débuts de l'histoire économique et sociale - Conclusion - 13. Sociologie et ethnologie - Questions de méthode : la critique des sources - Un évolutionnisme proprement sociologique - La nature de la vie sociale des primitifs - L'introduction du diffusionnisme en France - Vers l'alliance avec l'ethnologie du Muséum - 14. Sociologie et économie politique - La critique de l'individualisme des économistes - La sociologie économique de Simiand - La sociologie des classes sociales d'Halbwachs - Conclusion - Conclusions générales - Conclusions historiques - Conclusions pédagogiques - Bibliographie - Index.