De rêves et de papiers
547 jours avec les mineurs isolés étrangers

Rozenn LE BERRE

« Je implore toi s’il vous plaît dormir couloir. » Ces mots, Mirjet ne me les dit pas. Il les écrit en albanais sur l’ordinateur et c’est Google Traduction qui me les dit. C’est plutôt marrant d’habitude, les traductions déformées par le logiciel. Là, ce n’est pas drôle du tout. Mirjet dit avoir dix-sept ans, mais tant qu’il n’est pas reconnu mineur isolé étranger, je ne peux pas lui trouver un hébergement.
Durant un an et demi, Rozenn Le Berre a travaillé comme éducatrice dans un service d’accueil pour les jeunes exilés arrivés en France sans leurs parents. De cette expérience, elle a tiré un récit littéraire à deux voix. La première, la sienne, est confi née à l’espace de son bureau et se fait l’écho de ces jeunes qui traînent des valises de souvenirs acides, mais que la fureur de vivre maintient debout. La seconde relate le voyage éprouvant de Souley, un jeune Malien qui a décidé de faire l’aventure et doit arriver en France avant ses dix-huit ans.
Ce livre propose d’aller à la rencontre de jeunes filles et garçons malmenés par l’exil et le labyrinthe administratif français, mais qui parviennent petit à petit à se reconstruire, à sourire et danser, à être pénibles et idiots comme des adolescents, à ne plus avoir peur. À vivre au lieu de survivre.

Version papier : 16 €
Version numérique : 11,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : janvier 2017
ISBN : 9782707193483
Nb de pages : 180
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782707195180
Format : EPUB

Rozenn LE BERRE

Rozenn Le Berre est née en 1988. Après des études à Sciences Po Toulouse, elle s’oriente vers le travail social et le journalisme. De rêves et de papiers est son premier livre.

Extraits presse

Rozenn Le Berre a passé un an et demi à recueillir les témoignages de mineurs exilés. Elle en a tiré un récit poignant et précieux qui raconte la folie des parcours migratoires et brise le huit-clos de l’administration française

20/01/2017 - Adrien Pontet - Les Inrocks

 

Ancienne éducatrice, Rozenn Le Berre alerte sur les effets pervers du système qui conditionne la prise en charge des mineurs isolés étrangers. (...) Dans De rêves et de papiers, Rozenn Le Berre donne un nom, un corps, des sentiments, une identité à ceux qu'on nomme "mineurs isolés étrangers" (MIE) ou "mineurs non accompagnés" (MNA). Elle dédie ce livre aux travailleurs sociaux qui ont le pouvoir de faire basculer la vie de ceux qui frappent à leur porte.

02/02/2017 - Ingrid Merckx - Politis

 

Durant plus d'un an, la jeune bretonne de 28 ans a auditionné des mineurs non accompagnés pour l'administration française. Une épopée bouleversante dont elle a tiré un livre qui sort aujourd'hui.

12/01/2017 - Sylvia Revello - Le Temps

 

Des 547 jours passés à accueillir des mineurs isolés étrangers (MIE), Rozenn Le Berre a tiré un récit où résonne la parole d'enfants qui ont tout risqué et dont le sort peut virer au drame : le 6 janvier, Denke Sissoko, malien de 16 ans, s'est suicidé à Châlon-en Champagne. Elle rend aussi hommage à la solitude et l'abnégation des travailleurs sociaux. C'est aussi à eux qu'elle dédie son livre. (...) Un livre poignant dans lequel s'entrelacent souvenirs ce ces jeunes héros, réflexions sur son travail et le labyrinthe administratif français et le récit recomposé du voyage éprouvant de Souley, un jeune Malien qui doit arriver en France avant ses dix-huit ans

12/01/2017 - Latifa Madani - L'Humanité Dimanche

 

Un texte qui était d'abord, pour elle, une façon de garder en mémoire toutes les rencontres et les histoires de vies qu'elle a croisées, durant ses 18 mois en tant que travailleuse sociale (...). Un livre cathartique, où elle évoque la schizophrénie du métier : "Accompagner, et en même temps faire partie du système." Un système où les travailleurs sociaux doivent rédiger des rapports, prouvant à l'administrations que les jeunes sont effectivement mineurs et effectivement isolés en France. Si c'est le cas, ils ont le droit à un toit et une scolarisation. Sinon, c'est la rue et pas de papiers.

14/01/2017 - Ouest France

 

Table des matières

Avertissement
I / Rêves
Comme des petits cailloux gelés
La traversée du désert
Peut-être qu’ils n’ont peur de rien
Les souvenirs jouent des claquettes
La vie au ghetto
Les rois de l’euphémisme
Sas de décompression
Les nuits libyennes
Toutes les étoiles étaient venues sur le toit
Un bateau entre ciel et mer
Une envie de poser sa conscience sur le guéridon
Premiers pas sur le sol européen
Des rêves étonnants
Un gamin qui a vécu la guerre
Un peu plus de rêves et de stylos
II / Papiers
Deux coups contre la porte
La valse des chambres
J’ouvre la porte sur la nuit
Les larmes font la course
Une petite tente vert fluo
Pas de pop-corn, mais un peu d’humanité
Une rose dans la nuit claire
La réponse
Au foyer
Le tiroir à belles choses
Épilogue
Remerciements.




Droits étrangers

OF DREAMS AND DOCUMENTS
547 days with unaccompanied foreign minors

Rozenn Le Berre spent a year and a half as a youth worker in the reception centre for underage exiles arriving in France without their parents.
The result of this experience is a literary work with two narrators. Rozenn and Souley, who, at 16, decided to try his luck by making the dangerous journey across the Sahara and the Mediterranean to arrive in Rozenn’s office where he could present his papers and realise his dreams.


Rozenn Le Berre is 28. After studying at the IEP de Toulouse (Institut d’études politiques), she decided to pursue a career in social work and journalism. De rêves et de papiers (Of dreams and documents) is her first book.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com