Délibérée N° 1

REVUE DÉLIBÉRÉE

La justice est-elle une affaire trop sérieuse pour être confiée à ses seuls professionnels ? En tout cas, les critiques en place publique, quelle que soit leur justesse, sont légion. Ce qui n'empêche pas d'entendre régulièrement que la justice serait incritiquable. Pour son premier dossier, Délibérée a décidé de s'arrêter sur cette apparente contradiction en posant frontalement la question : peut-on, au juste, critiquer la justice ? Non pas pour nier l'évidence des contestations dont elle fait l'objet, encore moins pour se joindre au chœur ridicule de ceux qui passent leur temps à dire partout qu'on ne peut plus rien dire nulle part, mais pour interroger la fonction, réelle et perçue, de la justice au sein de notre société.
Pour saisir la justice en actes, on trouvera aussi dans ce numéro 1 des contributions sur le juge aux affaires familiales (ce « passeur aux pieds d'argile entre les rives de l'intime et du droit »), le dispositif sous-utilisé de suspension de peine pour raison médicale ou encore la bataille judiciaire contre les contrôles d'identité au faciès. On lira également le témoignage du président d'une association de victimes des attentats du 13-Novembre, un entretien avec l'écrivain Ivan Jablonka ou encore le récit de la destruction de l'État de droit en Turquie.
Le numéro s'ouvre sur une « carte blanche » de Jean-Marie Delarue, haut fonctionnaire, pour en finir avec la fureur sécuritaire.

Version papier : 12 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Délibérée
Parution : juin 2017
ISBN : 9782707197658
Nb de pages : 104
Dimensions : 185 * 240 mm

REVUE DÉLIBÉRÉE

Délibérée est une revue de réflexion critique sur la justice, le(s) droit(s) et les libertés. En croisant les regards (praticiens, savants, usagers, observateurs) pour embrasser à la fois la théorie, les institutions, les discours et les pratiques, elle entend re-problématiser ces sujets pour les traiter non comme des questions purement techniques, ni comme des objets de vaine polémique, mais en tant qu'enjeux de société, c'est-à-dire comme des problèmes politiques.
Animée par le Syndicat de la magistrature et coéditée par La Découverte, élaborée par un comité de rédaction autonome associant à parts égales des magistrats engagés et des personnalités aux parcours divers, illustrée et ouverte à des contributions multiples, Délibérée s'adresse non seulement aux professionnels du droit, mais aussi aux universitaires, journalistes, militants et plus généralement à tous ceux qui veulent s'emparer des questions relatives à la justice au sens large.
Délibérée est disponible sur abonnement (3 numéros par an) et via la plateforme Cairn.info.

Table des matières


Carte blanche à Jean-Marie Delarue
Du concours du droit à notre avenir
Le dossier : Peut-on critique la justice ?
• Une autre critique de la justice est-elle possible ?, par Matthieu Bonduelle
• Discrédit du discrédit, par Benoist Hurel
• Dévoiler la fonction politique de la justice pour favoriser son exercice critique, par Jacques Commaille
• Quelle critique des juges administratifs ?, par Thérèse Renault
• Violence de la répression ou injustice de l’impunité : actualité d’un dilemme critique, par Jean Bérard
Varia
• Le JAF, ce meilleur ennemi de la justice familiale, par Elsa Johnstone
• Sortir de prison pour raison médicale : du droit au fait, par Jean-Claude Bouvier
• Un « Frexit » des droits de l’homme ?, par Stéphanie Hennette-Vauchez
Les rubriques
Justice partout
• Il n’y a plus de justice en Turquie, par Simone Gaboriau
• Lettre d’Omar, magistrat turc incarcéré
Justice pour tous
• Un regard sur la justice d’après le 13-Novembre, par Georges Salines
Audtion libre
• Entretien avec Ivan Jablonka, historien et écrivain, auteur de Laëtitia ou la fin
des hommes

Guérillas juridiques
• La bataille contre les contrôles au faciès (saison 1), par Slim Ben Achour
Souverains poncifs
• Des délinquants « de plus en plus jeunes et de plus en plus violents » : sociologie d’une prénotion, par Laurent Mucchielli
Pièces à conviction(s)
• Livres, films, etc.