Coffret « La semaine du rabbin »

Harry KEMELMAN

Ce volume contient les sept romans de la série des aventures du rabbin David Small

tome 1

2-7071-4882-2

On soupçonne le rabbin (Friday, the rabbi slept late, 1964) Traduit par Raymond Albeck. Samedi, le rabbin se met à table (Saturday, the rabbi went hungry, 1964) Traduit par Nelly Skhlar. Dimanche, le rabbin est resté à la maison (Sunday, the rabbi stayed home, 1969). Traduit par Lazare Rabineau. Lundi, le rabbin s’est envolé pour Israël (Monday, the rabbi took off, 1972). Traduit par Lazare Rabineau.

tome 2

2-7071-4968-3

Mardi, le rabbin a vu rouge (Tuesday, the rabbi saw red, 1973) . Mercedi, le rabbin a plongé (Wednesday, the rabbi got wet, 1976). Jeudi, le rabbin est sorti (Thursday, the rabbi walked out, 1978). Traduits par Lazare Rabineau.

Version papier : 49,80 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Pulp Fictions
Parution : novembre 2006
ISBN : 9782707149923
Nb de pages : 0
Dimensions : 136 * 206 mm

Harry KEMELMAN

Harry Kemelman (1908-1996) n’a jamais quitté le monde de la Nouvelle-Angleterre qu’il a su si bien dépeindre. Titulaire de diplômes de lettres, il passa une quinzaine d’années dans l’enseignement avant d’entrer dans l’administration. Après quelques années dans les affaires, il put réaliser son rêve d’adolescent : écrire. En 1964, le premier de ses romans obtient l’Edgar du premier roman et connait un large succès auprès du public. Succès qui devait conquérir des pays aussi étrangers que la Norvège, la Tchécoslovaquie, la Russie et le Japon. Kemelman avait coutume de dire : « Je ne suis certainement pas rabbin, mais il est vrai que mon personnage pense à peu près comme moi. Et c’est le meilleur instrument que j’ai trouvé pour m’exprimer. »

Extraits presse

« L'auteur introduit adroitement le lecteur dans le labyrinthe des pratiques judaïques et des rapports tout à fait particuliers avec le réel qu'elles induisent. H. Kemelman (1908-1996) a vécu lui-même à Boston et a enseigné jusqu'à ce que, en 1964, il publie Vendredi, on soupçonne le rabbin. Bien qu'écrit il y a plus de quarante ans celui-ci, comme les dix autres romans de l'auteur, n'a pas pris une ride. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE

PRESSE

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites