Aux origines des sciences cognitives - Jean-Pierre DUPUY

Aux origines des sciences cognitives

Jean-Pierre DUPUY

De la philosophie de l'esprit à l'intelligence artificielle, en passant par les neurosciences ou la nouvelle linguistique, les sciences cognitives forment aujourd'hui une nébuleuse de disciplines qui participent d'un renouvellement radical de nos façons de penser la connaissance et le savoir humain. Mais contrairement à ce qui est souvent dit, ce bouillonnement intellectuel n'est que secondairement lié à l'essor spectaculaire et récent de l'informatique. Il trouve son origine dans la cybernétique, née aux États-Unis dans les années quarante, au sein d'une petite communauté de scientifiques, neurobiologistes, mais aussi philosophes, psychanalystes et économistes. Ce livre retrace cette histoire, jusque-là refoulée, qui conduit aux sciences contemporaines de l'esprit. On y découvrira en particulier la richesse des confrontations interdisciplinaires conduites au sein des fameuses " Conférences Macy ", où discutèrent notamment Von Neumann, Wiener, McCulloch, Simon ou Rosenblueth.

Version papier : 9,50 €
Version numérique : 7,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°69
Parution : septembre 2005
ISBN : 9782707147752
Nb de pages : 196
Dimensions : 125 * 190 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782707172693
Format : EPUB

Jean-Pierre DUPUY

Jean-Pierre Dupuy, philosophe, est le directeur du Groupe de recherche et d'intervention sur la science et l'éthique (GRISE) de l'Ecole polytechnique. Directeur de recherches au CNRS, professeur à l'Université Stanford (Californie) et maître de conférences à l'Ecole polytechnique, Jean-Pierre Dupuy est l'auteur de nombreux ouvrages et notamment de La Panique (Les Empêcheurs de penser en rond, 1991), Le Sacrifice et l'Envie (Calmann-Lévy, 1992), Petite philosophie du tsumani (Seuil, 2005).

Extraits presse

" Septembre 1956, les sciences cognitives voyaient le jour. Cette naissance n'avait rien d'une génération spontanée : pas moins de treize années ont été nécessaires. C'est l'histoire de cette gestation que Jean-Pierre Dupuy retrace. (...) L'histoire racontée par Jean-Pierre Dupuy est aussi faite de rendez-vous manqués avec la biologie, la phénoménologie, les sciences de l'homme et du social. L'analyse de ces échecs est aussi un appel lancé aux sciences cognitives pour qu'elles ne réitèrent pas les erreurs passées. "

SCIENCES ET AVENIR

PRESSE

 

Table des matières

Avant-propos - 1. La fascination pour le modèle - La vertu des modèles - manipuler les représentations - La machine de Turing - Connaître, c'est-à-dire simuler - 2. Une partie mal-aimée - Une \" scienza nuova \", - Mécaniser l'humain - Cerveau/esprit/machine - Les neurones de McCulloch - Connexionnisme vs cognitivisme - La machine de von Neumann - 3. Les limites de l'interdisciplinarité - Les conférences macy - Les \" cybernéticiens \" en dicussion - Unifier le travail de l'esprit - la tentation physicaliste - 4. Philosophie et cognition - naturaliser l'épistémologie - L'obstacle de l'intentionnalité - Brentano trahi - La rencontre ratée avec la phénoménologie - une philosophie de l'esprit sans sujet - McCulloch vs Wiener - 5. Les thèmes cybernétiques : information, totalisation, complexité - Information et physicalisme - l'information : entre la forme, le hasard et le sens - Coopération et cognition - les totalités cybernétiques - Système et autonomie - le brouillage de la notion de modèle, ou le virus de la complexité - 6. Aspects d'une déconvenue - l'apprentissage de la complexité - le \" cas Ashby \", ou le retour à la métaphysique - les processus sans sujet - Le rendez-vous manqué avec les sciences de l'homme.