La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Communication / Autour d'Axel Honneth     

Autour d'Axel Honneth
Reconnaissance et communication

REVUE RÉSEAUX

présentation
infos techniques
auteur
table des matières


Imprimer la fiche

 
La théorie de la reconnaissance élaborée par Axel Honneth est à l’heure actuelle une des contributions théoriques majeures dans les domaines de la philosophie sociale et de la théorie sociologique. Inscrite dans l’héritage de la Théorie critique (de l’École de Francfort), cette théorie élargit la conception de la communication aux rapports de reconnaissance, en concevant les modalités sociales de l’expérience, la conflictualité, la formation de ces rapports de reconnaissance comme leur obstruction. Elle éclaire les « pathologies » sociales à l’œuvre dans les sociétés contemporaines.
Ces questions sont travaillées par Axel Honneth dans le domaine de la philosophie morale et de la théorie sociale, de la psychanalyse et du droit. Cependant, à la différence de ses prédécesseurs francfortois (Adorno, Benjamin, Habermas, etc.), pour qui la question de la culture et de la communication était centrale, Honneth a longtemps délaissé ces questions. Les développements conceptuels de sa théorie présentent pourtant un intérêt réel pour les recherches effectuées dans ce domaine. Ces apports seront discutés dans le présent numéro de Réseaux, notamment à l’aune de la sociologie des nouvelles technologies de la communication.
Approche pluraliste des sociétés modernes, la théorie honnéthienne fait de la « liberté communicationnelle » une valeur fondamentale des sociétés modernes. Il se donne les moyens de repenser les contours d’une critique de formes de communication pathogènes colonisant l’espace public. Son insistance sur l’éthicité démocratique lui permet enfin de repenser les contours d’une nouvelle culture politique.
 

Présentation, par Olivier Voirol
Dossier : Autour d’Axel Honneth. Reconnaissance et communication

• Les maladies de la société. Approche d’un concept presque impossible, par Axel Honneth
• Une critique immanente de la communication sociale. Sur quelques potentiels de l’approche honnéthienne, par Olivier Voirol
• Le public et ses évolutions manquées. La contribution d’Axel Honneth à une théorie critique de l’espace public, par Louis Carré
• Les manifestations de l’estime et du mépris dans les jeux de rôle en ligne. Contributions de la théorie de la reconnaissance à l’analyse des interactions médiatisées des joueurs, par Julien Rueff
• Les contradictions paradoxales de l’expressivité numérique. L’étude des modèles identitaires au sein des espaces numériques, par Haud Guéguen
Varia
• L’information service au coeur de la reconfiguration de la presse infranationale française, par Franck Bousquet
Presse en ligne et communautés cognitives : analyse des sections commentaires d’Atlantico.fr et L’Humanité.fr durant l’« affaire DSK », par Guillaume Carbou
Notes de lecture
Aux origines du libre-service. « Progressive Grocer » (1922-1959), de Franck Cochoy, Bord de l’eau, Lormont, coll. « Mondes marchands », 2014, par Marie Benedetto-Meyer
Histoire de la télévision sous de Gaulle, édition revue et augmentée, de Jérôme Bourdon,Presses de l’École des Mines - INA, Paris, coll. « Sciences sociales », 2014, par Thibault Le Hégarat
Gouverner le climat ? Vingt ans de négociations internationales, de Stefan Cihan Ayküt et Amy Dahan, Presses de Sciences Po, Paris, coll. « Références », 2015, par Jean Foyer
Carbon Democracy. Le pouvoir politique à l’ère du pétrole, de Timothy Mitchell, traduit par C. Jacquet, La Découverte, Paris, 2013, par Michel Atten
Résumés/Abstracts.
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2017