Archéologie de l'esclavage colonial

André DELPUECH, Jean-Paul JACOB

L’archéologie a joué, depuis les années 2000, un rôle décisif afin de renseigner sur les conditions de vie des esclaves, leurs habitats, les établissements où ils furent asservis (souvent détruits mais dont subsistent les fondations), les enclaves du marronnage, les rites d’inhumation, l’état sanitaire des défunts, leur âge, leur sexe, etc. En étudiant la culture matérielle des populations asservies, l’archéologie – et en particulier depuis une vingtaine d’années l’archéologie préventive – contribue en effet de façon déterminante aux recherches sur l’esclavage colonial et offre une documentation nouvelle.
Confrontant études de cas et synthèses sur l’archéologie de l’esclavage aux États-Unis, à la Barbade, à Cuba, au Brésil et aux Antilles françaises, en Afrique de l’Est, du Sud et de l’Ouest, à La Réunion et à l’Île Maurice, cet ouvrage fait le point sur les avancées récentes de la connaissance de la traite, de l’esclavage et du marronnage et propose une meilleure prise en compte du patrimoine archéologique du système esclavagiste, de sa conservation et de sa mise en valeur.

Version papier : 27 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : mai 2014
ISBN : 9782707178961
Nb de pages : 272
Dimensions : 135 * 220 mm

André DELPUECH

André Delpuech est conservateur au musée du Quai Branly, responsable des collections des Amériques.

Jean-Paul JACOB

Jean-Paul Jacob fut président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) jusqu’en mars 2014.

Extraits presse

André Delpuech, conservateur au musée du quai Branly, à Paris, et Jean-Paul Jacob, ancien président de l'institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), signent un ouvrage qui fait la synthèse des dernières avancées scientifiques sur la connaissance de l'esclavage, du marronnage et de la traite, mais qui se présente aussi comme un véritable plaidoyer pour son archéologie, la prise en compte de ce patrimoine spécifique, sa protection et sa mise en valeur. De l'île Maurice à l'Afrique du Sud, du Brésil à la Barbade, les fouilles préventives ont mis au jour une documentation insoupçonnée permettant d'analyser les sociétés d'esclaves (rites d'inhumation, état sanitaire des défunts, habitats...).

03/09/2014 - Le Quotidien de l'Art

 

Publié en 2014 à la suite du colloque international Archéologie de l’esclavage colonial, tenu au musée du Quai Branly en mai 2012, cet ouvrage collectif dirigé par André Delpuech et Jean-Paul Jacob, tous deux archéologues de formation, réunit les recherches de plus d’une vingtaine de spécialistes, venus d’horizons divers mais partageant une même volonté de mettre en valeur le patrimoine matériel lié à la traite négrière et à l’esclavage. Après la bataille livrée, ces dernières années, par des intellectuels, historiens et grandes figures politiques pour « rendre visible l’esclavage » dans l’espace public français, des archéologues sensibles à cette question dénoncent à leur tour une tendance, au sein de leur discipline, à laisser à la marge l’étude des sociétés fondées sur la servitude. Composé de cinq grandes parties thématiques, cet ouvrage est donc un plaidoyer en faveur de l’archéologie et de ses outils pour « combler les vides que les textes n’arrivent pas à documenter ». De nombreuses reproductions – cartes géographiques, plans des sites, photographies des fouilles et des trouvailles, entre autres – viennent de fait illustrer les opérations de terrain menées par les chercheurs ainsi que leur méthodologie de travail, et manifester par là même la nature foncièrement concrète de la démarche archéologique.

16/03/2015 - Rocío Munguía Aguilar - Liens socio

 

Table des matières

Introduction, par André Delpuech et Jean-Paul Jacob
L’archéologie : un remède possible contre une terrible amnésie collective ?
L’évolution des champs de l’archéologie
La lente émergence d'une archéologie des temps récents - La lente émergence de l'archéologie du fait colonial
Les grands champs de la recherche abordés à l’occasion de ce colloque
États et enjeux de l'archéologie de l'esclavage colonial. Vestiges de la traite négrière - L'habitat et la culture matérielle - Archéologie du marronnage - Archéologie des cimetières d'esclaves
Pour aller plus loin...
Enjeux patrimoniaux et quêtes mémorielles.
I / État et enjeux de l'esclavage colonial
1. Une archéologie du savoir : mise en perspective, par Françoise Vergès

Revenir sur l’esclavage colonial
Une approche croisée et globale
Bibliographie
2. Présence-absence : tendances récentes de l’archéologie et de la mémoire de l’esclavage, par Alissandra Cummins
Représentations des Caraïbes à travers l’histoire
Le traitement de l’histoire coloniale dans les musées
Constitution de l’histoire : les méthodes
La conservation d'un patrimoine - La reconstruction du passé - Consigner le passé au passé
Écrire l’histoire : les difficultés
Le développement de l’archéologie de l’esclavage colonial aux Caraïbes
Nouvelles perspectives de recherche
Évolution des paradigmes : les défis
Autres domaines de recherche
Patrimoine du métissage - Esclavage et capitalisme - Culture du marronnage
Futurs domaines de recherche
Bibliographie
3. L’archéologie de l’esclavage et du marronnage en Colombie. Un défi archéohistorique, mémoriel et patrimonial, par Luz Adriana Maya Restrepo
Politiques de la mémoire et contexte constitutionnel en Colombie après 1991
Archéologie et enjeux des politiques des mémoires en Colombie (XIXe-XXe siècle)
Archéologie de l’esclavage et archéologie du marronnage : une distinction académique et politique vis-à-vis du mémoriel
L’archéologie des haciendas : archéologie de la mort et de la créolité
L’archéologie de la créolité
L’archéologie de la bossalité et le système esclavagiste minier en Colombie
Archéologie du marronnage et sources inquisitoriales : pour une archéologie de la vie religieuse Conclusion
Bibliographie
4. L’archéologie de l’esclavage dans le domaine français des Amériques, par Sylvie Jérémie
L’archéologie préventive, l’histoire et la mémoire de l’esclavage colonial
Quelques résultats de l’archéologie ultramarine
Archéologie de l’esclavage colonial ou archéologie au service de la connaissance de l’esclavage colonial dans le domaine français ?
Bibliographie
5. De la découverte d’un cimetière d’esclaves à la création d’un service d’archéologie à La Réunion, par Édouard Jacquot
Une île longtemps sans archéologie
Le souffle d’un cyclone
Un service à La Réunion
Un cimetière d’esclaves
Des archéologues à La Réunion
Bibliographie
II / Vestiges de la traite négrière
6. Archéologie de la traite en Afrique de l’Est, par Chapurukha M. Kusimba

Archéologie de l’esclavage en Afrique de l’Est
L’impact de la traite des esclaves dans le Tsavo : les données historiques
Réactions à l’esclavage et à la traite : ce que révèlent les données du Kasigau, dans le Taita
L'abri rocheux fortifié de Gungule 28 - L'abri rocheux fortifié de Gungule 31 - L'abri rocheux fortifié de Gungule 20
Implications archéologiques des abris rocheux du Kasigau
Bibliographie
7. À la recherche du Valongo. Le quai des esclaves à Rio de Janeiro, XIXe siècle, par Tania Andrade Lima
Les trouvailles
Une stratégie de résistance
L’archéologie historique comme action sociopolitique
Bibliographie
8. Enjeux et perspectives de la fouille des navires négriers, par Max Guérout
Évaluation du nombre de navires négriers perdus en mer
Où et comment chercher en priorité ces épaves ?
Du navire naufragé à l’épave et de l’épave au site archéologique
Bilan de la recherche
Perspectives
Bibliographie
9. Archéologie des vaisseaux négriers en Afrique du Sud, par Jaco Boshoff
Brève histoire du vaisseau négrier le Meermin
Archéologie : problèmes et stratégies de prospection
L’image de l’archéologie auprès du public
Le naufrage du vaisseau négrier portugais, le Saõ Jose
L'affaire de l'épave manquante - Redécouverte du possible site

L’affaire de l’épave manquante
Redécouverte possible du site
Analyse des deux sujets d’études
L’African Slave Wrecks Project
Bibliographie
Dépôt d’archives du Cap
III / L'habitat et la culture matérielle
10. L’archéologie coloniale en Guyane, une recherche récente, par Nathalie Cazelles

Que sait-on de l’esclavage à partir des données archéologiques ?
Les lieux de travail des esclaves : les sucreries et les indigoteries
Conclusion
Bibliographie
11. L’esclavage colonial à Cuba : les données de l’archéologie, par Lourdes S. Dominguez
Contribution des sources archéologiques à l’étude de l’esclavage à Cuba et aux Caraïbes
Formes d’habitat amérindien
Le site archéologique el Tayal
Types de logements des esclaves noirs africains
La sucrerie de Taoro - Palenques
Conclusion
Bibliographie
12. La vie à l’intérieur d’une enceinte de murailles. Archéologie d’une communauté d’esclaves de Cuba, par Theresa A. Singleton
Où se trouve Biajacas
Recherches sur une communauté d’esclaves
La vie à l’intérieur du mur d’enceinte
Bibliographie
13. Les « rues Cases-Nègres ». Archéologie de la vie des esclaves dans les Antilles françaises, par Kenneth G. Kelly
Les villages dans les plantations
Les maisons
Le « yard » ou « espace jardin-case »
Conclusion
Bibliographie
14. Archéologie de la religion et du contrôle social dans les quartiers d’esclaves de la plantation Magnolia, dans la paroisse de Natchitoches, en Louisiane (1800-1964), par Kenneth L. Brown
La spiritualité, et le développement du contrôle social dans les quartiers d’esclaves : résultats de notre projet de recherches comparatif
Les dépôts des coirsées de chemins situés sous une église/une maison de louange - Les dépôts de croisée des chemins situés sous la case d'un guérisseur/conjureur - La croisée des chemins aux connotations politiques - Autres symboles venus d'\"Afrique de l'Ouest\" que l'on a retrouvés cahcés, ou \"chachés en pleine vue\", en Amérique du Nord.
Recherches historiques et archéologiques dans les quartiers d’esclaves de la plantation Magnolia
La case n° 1 - La case n° 4 - Autres symboles venus d'Afrique de l'Ouest et objets religieux catholiques
Quelques remarques en guise de conclusion
15. The President’s House à Philadelphie. La liberté, l’esclavage et la création d’une nouvelle nation, par Jed Levin
Bibliographie
IV / Indices du marronnage
16. L’archéologie du marronnage à l’île de La Réunion : l’exemple du site de la « vallée secrète » dans le cirque de Cilaos, par Anne-Laure Dijoux

Le marronnage
L’archéologie du marronnage
La « vallée secrète » : un ensemble archéologique unique
Bibliographie
17. Le « petit marronnage » comme processus d’adaptation épisodique dans l’île Maurice, par Amitava Chowdhury
Le marronnage à l’île Maurice : un bref aperçu historique
Recherches archéologiques : les fouilles de trois sites marrons
Trois Cavernes - Le Morne Brabant - Baie du Cap
Synthèse et pertinence globale
Bibliographie
18. La résistance des esclaves au Brésil : archéologie et histoire, par Lúcio Menezes Ferreira
L’archéologie du marronnage au Brésil : premiers travaux
La diversification de l’archéologie du marronnage au Brésil
L’archéologie du marronnage à Canguçu (au sud de l’État de Rio Grande do Sul, au Brésil) : une étude de cas
Perspectives
Bibliographie
19. Interactions ethniques et culturelles à Palmares au Brésil, par Pedro Paulo A. Funari et Aline V. de Carvalho
Syncrétisme et créolisation
Palmares sous l’angle archéologique : les enjeux du syncrétisme et de la créolisation
Le syncrétisme à Palmares
Palmares sous d’autres aspects : ethnicité, sexe, domination et résistance
Les archéologies publiques de Palmares
Bibliographie.
20. Archéologie de la maison d’Harriet Tubman. Le combat d’une Afro-Américaine en quête de liberté, par Douglas V. Armstrong
Née au pays de l’esclavage, elle fonde le pays de la libertéUne vie libre dans sa propriété de Central New York
Un héritage matériel sous la forme d’artefacts associés au thème de la liberté
Remarques finales
Bibliographie
21. L’African Burial Ground de New York : d’un secret national à un monument national, par Michael L. Blakey
Un secret national
L’African Burial Ground : 1991-1994
Élaboration du projet de recherche
Origines
Qualité de vie physique, résistance, et transformations
Conclusion
Bibliographie
22. L’esclave dans la société coloniale. Les cimetières de Guadeloupe, un champ d’investigation privilégié, par Thomas Romon, Patrice Courtaud et Sacha Kack
Les données historiques
Les données des cimetières dont le statut est connu
La fouille du cimetière paroissial du quartier Saint-François - La fouille du cimetière de l'hôpital de la Charité
Les cimetières dont le statut n’est pas connu
La fouille du cimetière du contournement du quartier de Rivière-des-Pères - La fouille du cimetière de la cité de la Connaissance - Le diagnostic archéologique de Doyon
Conclusion
Bibliographie
23. Conditions de vie, conditions de mort : contribution du cimetière de l’anse Sainte-Marguerite (Guadeloupe), par Patrice Courtaud, Thomas Romon et Olivier Dutour
Objectifs
Les pratiques funéraires - La biologie des personnes inhumées
Le cimetière d’Anse Sainte-Marguerite
Le secteur nord - Le secteur sud
Étude anthropobiologique des sujets de Sainte-Marguerite
Conclusion et perspectives
Bibliographie
24. Le cimetière d’esclaves de Torcy en Guyane, par Catherine Rigeade
La chapelle de Torcy : contexte historique et archives
La chapelle et le cimetière : étude archivistique
Le cimetière de Torcy
Organisation du cimetière
Les modes d’inhumation
Conclusion
Bibliographie
25. Conclusion, par Ibrahima Thioub.