À paraître

Antidémocratie

Sandra LAUGIER, Albert OGIEN

L’usage extensif et indifférencié du terme « populisme » traduit aujourd’hui la prégnance de ce que Albert Ogien et Sandra Laugier appellent l’antidémocratie, c’est-à-dire le refus de reconnaître que les citoyen.ne.s ont la capacité de prendre collectivement des décisions respectueuses de l’égalité, de la justice et de la dignité de tou.te.s.
Cette répugnance n’est pas l’apanage des ennemis déclarés de la démocratie. Elle se donne à entendre chaque fois qu’on hésite à accorder une liberté nouvelle aux individus, qu’on craint l’expression de leur jugement ou qu’on limite leur intervention dans la vie publique. Derrière cette méfiance, il y a le soupçon de l’incapacité du « peuple » à s’occuper des affaires publiques et le risque de chaos que la société courrait si on confiait la responsabilité de gouverner à ces « incompétents ».
À partir de l’analyse d’événements récents (terrorisme, crise grecque, Nuit debout, élections), le livre plaide en faveur de l’accroissement du contrôle que les citoyen.ne.s exercent sur les institutions publiques, en s’appuyant sur leur intelligence collective et en écoutant la voix de chacun.e. Il rappelle également que l’usage de la langue pèse sur la manière dont on pense et pratique la politique. Il soutient enfin que dénoncer toutes les expressions de l’antidémocratie contribuerait à élaborer non pas une postdémocratie, mais une démocratie enfin réelle.

Version papier : 19 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : octobre 2017
ISBN : 9782707197214
Nb de pages : 250
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782707198037
Format : EPUB

Sandra LAUGIER

Sandra Laugier est professeure de philosophie à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut Universitaire de France, directrice du Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne. Elle est l’auteure, entre autres, de Wittgenstein. Les sens de l’usage (Vrin, 2009) et de Tous vulnérables ? Le care, les animaux, l’environnement (Payot, 2012).

Albert OGIEN

Albert OGIEN
Albert Ogien est sociologue, directeur de recherches au CNRS, directeur de l’Institut Marcel-Mauss (CNRS-EHESS). Il est notamment l’auteur de L’Esprit gestionnaire (EHESS, 1995), Les Règles de la pratique sociologique (PUF, 2007) ou encore de Désacraliser le chiffre (Quaé, 2013).

Table des matières

Introduction : Démocratie et antidémocratie
Un populisme peut en cacher un autre
La réticence à la démocratie
Société civile et société politique
Les deux figures du peuple
Apprendre et enseigner les différences
1. Le populisme et le populaire
Populisme
Populaire
2. Il n’y a pas de populisme de gauche
La démocratie en perspective
Décomplexés et radicaux
L’impossible définition du populisme
Tabler sur l’intelligence plutôt que sur la passion
3. Voix et voies de l’intelligence collective
La science en partage
Parties prenantes
Big data et appropriation démocratique
La science comme bien commun et les citoyen.ne.s comme ressource
Anonymous, la désobéissance sans la morale ?
Trahir le secret en toute légalité
4. Quand les citoyen.ne.s se donnent un parti
Le politique ne se trouve plus là où on le cherche
Le citoyen nouveau est arrivé
Naissance des partis mouvementistes
Refonder l’espace de la représentation
Mouvement 5 étoiles, Podemos, Syriza et les autres
Reclaim the ballot
5. L’exercice de la souveraineté
La souveraineté comme phénomène et comme ressource
La souveraineté politique en situation
Imposer la souveraineté du peuple ?
Donner la parole aux Grecs
La souveraineté et ses avatars
Antidémocratie et asymétrie épistémique
6. Être ou ne pas être Charlie
« Je suis Charlie » : une leçon de grammaire
La démocratie comme conversation ouverte
La citoyenneté ne se mérite pas
Quelle est la situation ?
La république du XXIe siècle
Conclusion : La démocratie radicale et ses ennemis
Démocratiser les institutions de la démocratie ?
La grammaire ordinaire de la démocratie
Un nouvel espoir
Épilogue : Les nouveaux visages de l’antidémocratie
Remerciements.

Droits étrangers

ANTI-DEMOCRACY


The term “populism” is currently used so loosely that the same label can apply both to racist, misogynist or homophobic views and to the rejection of neoliberal politics or the demand to honor the promises of democracy. This convenient dichotomy has given rise to Sandra Laugier and Albert Ogien’s exploration of the profoundly antidemocratic nature of the term which denies the “people” the ability to take charge of public affairs.
Based on the analysis of recent events (terrorism, the Greek crisis, the “Nuit debout”, elections) and of the transformation of people’s relationship with politics, the book presents an argument for increasing citizens’ control over public institutions by relying on their collective intelligence and listening to the voices of all. It maintains that denouncing every manifestation of antidemocracy will contribute to developing not a post-democracy but a democracy that is finally real.


Albert Ogien is a sociologist and research director at the CNRS. Sandra Laugier is a professor of philosophy at the Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, a member of the Institut Universitaire de France and director of the Centre de Philosophie Contemporaine at the Sorbonne. They have jointly published Pourquoi désobéir en démocratie? (2010) and Le Principe démocratie (La Découverte, 2014).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com